Retour au pays

Salut à tous et à toutes, Ça y est, nous y revoilà au pays. J’ai lu les commentaires de Bernadette sur Ubu et nous avons à quelques détails près la même impression, très bonne généralement et j’en suis sorti réconforté sur le travail que nous avions effectué. Tu as raison Éliane, La Comédie, c’est le top niveau, pour info :

  • 57 comédiens …et pas des moindres.
  • 400 salariés
  • 22 métiers
  • Un plateau de 30mètres d’ouverture et 30 de profondeur.
  • Le plus ancien théâtre de France.

Alors effectivement, nous ne jouons pas dans la même catégorie et pourtant, nous avons choisi la même pièce, ce qui nous incite à des comparaisons, surtout sur les idées. Avec nos petits moyens, il me semble que nous n’avons pas grand-chose à envier :

  • En règle générale, ils semblent avoir malmené le texte plus que nous (la bataille, la scène d’Ubu dormant, Ubu et Cotice ont été bien sabrées…)
  • L’idée de la course est bien mais la notre l’est aussi.
  • L’entrée du roi (Michel Robin !!) attiré par la bouteille et sa femme en Bernadette Chirac étaient à mourir de rire mais notre Guy avec son accent et sa femme hispanique devrait faire leur effet.
  • Bordure et son équipe de para-militaires collabo étaient dans le ton et très très bons.
  • Je pense que la scène des têtes coupées  sera plus visuelle que la leur.
  • L’annonce des lieux ne me se semble pas vraiment nécessaire, d’ailleurs, elle n’est faite qu’aux premiers actes.
  • La scène du bateau est minimaliste et pour ma part, décevante, comme la scène de l’ours.
  • L’idée que nous avons de jouer sur les hauteurs donne du relief  et offre des diagonales intéressantes du point de vue visuel. La scène Ubu/mère Ubu à la fin aurait pu donner autre chose surtout sur un plateau comme celui là.
  • La scène d’Ubu et de la mère Ubu nouvellement couronnée est bien mieux quand ils sont saouls  (Bravo Guillaume et Roger !).
  • Bougrelas, joué par un jeune comédien est vraiment très bon… comme Marc !

Nous avons éliminé Ladislas, Bodeslas, Pile, les paysans et leur présence n’est pas vraiment nécessaire. Alors, c’est vrai que les comédiens savourent plus le texte, ils le gardent en bouche, laissent des blancs quand c’est nécessaire et notre travail à la rentrée sera axé la dessus. Un point que j’ai trouvé excellent, fut la musique et les chansons qui jalonnent la pièce. Quelle joie cette musique ! Beaucoup d’idées donc, une soirée superbe, beaucoup de cogitations par la suite mais jamais l’idée que nous étions hors sujet, loin de là et pas envie de changer notre Ubu (sauf si on trouvait une tête de cheval peut être !). Bon mois d’août ! David   PS : Nous avons compté les projecteurs avec Sacha et Tom…. 110. Merdre !