Hypocondria en travaux

Déjà 9 mois que le théâtre de la Goutte d’Eau s’est lancé dans la création de deux pièces en parallèle, les Brèves de comptoir d’un côté et Hypocondria de l’autre. Nous, les malades, travaillons sur la version moderne du Malade Imaginaire et jusqu’à présent nous n’avions pas beaucoup communiqué sur notre avancement ou nos recherches. Je comble cette lacune pour commencer à préparer l’exploitation du spectacle.

Tout d’abord les news. Nous avons décidé d’accepter le challenge de présenter une partie du spectacle en “teasing” devant un public prochainement. L’association Zwizz et Compagnie organise des rencontres de théâtre, les Zwizz’Tivales, les 18 et 19 juin 2011 à la maison de quartier de Croix de Neyrat. Nous présenterons à cette occasion le premier acte, bien que cela écarte deux comédiens dont les personnages n’apparaissent qu’après dans le déroulement de l’histoire. Mais il fallait trancher… Pour ceux et celles qui désireraient nous voir, il faut prendre garde que la jauge de la salle est très limitée et qu’il faut contacter Bernadette afin qu’elle puisse nous réserver des places.

Cette actualité d’importance mise à part nous avançons dans les répétitions de notre malade imaginaire. Maintenant que les textes sont globalement su, cela fait un petit trimestre que nous calons pas à pas les déplacements et les relations entre les personnages et évidemment le jeu qui en découle.

Hier soir, comme Toinette s’était beugné la caraffe et avait déclaré forfait nous avons essentiellement travaillé sur la scène d’introduction de deux personnages : Angélique, la fille d’Albane, et Justin son deuxième mari. Nous avons dynamisé les déplacements qui étaient très statique et nous nous sommes attachés à ne pas oublier le public dans les dialogues, un défaut que Marc avait soulevé samedi dernier lors de notre répétition extraordinaire.

Ça avance. À petits pas mais sans reculer !