Hypocondria au Zwizz’tivale

Comme prévu dans notre planning théâtral, notre groupe de grands malades a représenté le théâtre de la Goutte d’Eau avec Hypocondria au festival Zwizz’Tival. La grande salle de la maison de quartier de la Croix-Neyrat est déjà une belle salle avec ses plafonds sombres, ses rideaux noirs épais permettant de faire un vrai noir propice à une mise en condition de spectacle. L’association Zwizz et compagnie a également ajouté un tapis noir, du genre de ceux utilisés par les danseurs mais qui recouvrent le sol de tous les bons lieux de spectacles ; des gradins (certes inconfortables) ; des coulisses permettant un passage et des entrées multiples et évidement une console son et lumière. En comparaison nous avions globalement les mêmes conditions que la salle de spectacle du Strapontin à Issoire. Bref, un équipement semi-pro pour une association amateur, créant de très bonnes conditions de jeu.

Pour titiller le public, que l’on nous a présenté par la suite comme peu habitué à voir des spectacles, nous avions de bonnes conditions pour se lancer dans le grand bain de la première présentation publique d’un spectacle en travaux.

Tout s’est très bien déroulé, nos répétitions nous ont amenés à clairement définir les personnages pour les rendre lisibles et compréhensibles par le public. La réaction du public a donc été celle que nous attendions : bonne, riante et au final très frustré de ne voir qu’un échantillon du spectacle !

Du coup, nous sommes très attendus pour la suite mais c’est positif et également très motivant !

Ça avance et c’est bien ! Continuons !