Hypocondria, la permanence des craintes

Un article de la Montagne du 25/10/12

Organisée et offerte par la municipalité, une soirée théâtre est venue clore une journée conviviale fort réussie dédiée à l’automne.

À la nouvelle salle des fêtes, comble pour la représentation, la troupe Le Théâtre de la Goutte d’eau proposait la pièce « Hypocondria » dont on imagine facilement qu’elle porte les mêmes angoisses de santé qu’un célèbre « Malade imaginaire ».

Née du remarquable travail d’adaptation et de réécriture effectué par Bernadette Bertrandias, et dans une mise en scène actualisée, la comédie assoit au fauteuil un Argan au féminin, cernée de médications, déchirée des maux de son corps, et béate des mots de fausse érudition hermétique des nouveaux Diafoirus.

Les obsessions, la satire médicale, le simulacre de mort révélateur d’intentions et de sentiments, auront retrouvé (et conservé) la force amplifiée du trait, le tableau d’ombres des vies humaines, la farce des situations amusantes et des vérités grinçantes.

Excellemment jouée par la troupe de La Goutte d’eau, « Hypocondria » a fort élégamment associé Molière à la révérence finale.

Rendez-vous. Une prochaine représentation d’« Hypocondria » est programmée le samedi 19 janvier 2013, à la salle La Fabrik, à Issoire.

Jacques Bussières